La brasse est-elle bonne pour le dos ? votre ostéopathe vous répond

ostéopathe sportif nice

On entend souvent qu’avec des douleurs chroniques au niveau de son dos, en particulier si on souffre de lombalgies, il ne faut surtout pas nager la brasse, or c’est faux. Une pratique de la brasse bien exécutée apporte un bénéfice indéniable pour votre dos.

Explication dans cet article de votre ostéopathe spécialisé dans le sport à Nice.

 

Le crawl est la nage la plus rapide, c’est un fait. C’est donc logique de voir les triathlètes la choisir pour effectuer un meilleur temps (le jour où l’on verra la brasse utilisée lors d’un Ironman n’est pas encore prêt d’arriver). La brasse est une nage assez lente de par ses inconvénients. En effet, les mouvements dans cette nage consistent à ramener les bras et les cuisses contre la force de l’eau s’opposant donc à la propulsion du corps. La progression se fait donc par saccades. A contrario, pendant le crawl la propulsion dans l’eau se fait sans discontinuité, de par les forces qui se succèdent entre les bras droit et gauche.

Cependant ces faiblesses de la brasse pourraient bien se transformer en avantages si le but de la natation était de maintenir son corps en bonne santé physique sans se faire mal.





Pourquoi la brasse est top pour le cardio ?


La plupart des sportifs privilégient le crawl dans le but de faire exercer leur cardio à la piscine, or la brasse est un super outil dans le but de faire progresser son cardio.

La brasse produit des déplacements saccadés, rien de mieux en vue de bûcher sur son souffle et faire fondre les graisses. En effet, celle ci va mettre en jeu un nombre important de muscles qui vont être utilisés pour une activité cardiaque de temps long, comme on le retrouve pendant la course à pied ou le vélo.

Mais contrairement à ces deux disciplines que je viens de citer, cette nage à en elle deux atouts supplémentaires. Elle à l’avantage d’être un sport porté (donc pas de contrainte du terrain) et qui fait travailler à la fois les jambes et les bras. Vous vous dites « comme toutes les nages non ? » pas tout à fait. Le travail des jambes est beaucoup plus important dans ces conditions qu’en nage libre rapide car les groupes musculaires mis en jeu sont plus nombreux.

En effet elle produit aussi des mouvements ondulatoires faisant travailler l’ensemble de la musculature profonde du rachis, j’y reviendrai plus tard.

La brasse répond donc à tous les critères d’un sport d’endurance et est donc parfaitement adaptée à un entrainement cardio.


Maintenant que vous savez que la brasse est un super entrainement, est-elle conseillée pour mes lombalgies ?



Pour aller droit au but, oui !  La brasse, si elle est coulée, n’abime pas votre dos. Je dirais même plus que c’est une auto-rééducation pour l’ensemble de votre rachis, explication :

Les études récentes ont montré que la brasse (bien pratiquée et coulée) produisait une alternance de mouvements sinusoïdaux. Ces ondes vont avoir pour impact de faire bouger les articulations lombaires et leurs disques tout en douceur.

Le changement de force qui se produit sur le disque va lui permettre de se gorger en plasma et donc de lubrifier le disque, ce qui va avoir pour effet de lui donner de la flexibilité.

Il en est de même pour les cervicales, à condition je le répète encore, de pratiquer la brasse coulée. Et pour la respiration il faudra penser à respirer tout en montant sa poitrine.


Quid de mes autres articulations ? la brasse est-elle conseillée en cas de coxalgie ?


Le crawl est une nage assez douce si on se base sur les mouvements des articulations mis en jeu. Mouvements limités en flexion/extension pour la femoro-patellaire, les fibio-tibiales et les femoro-iliaques.

En revanche lors de la brasse, le genou, la hanche et la cheville vont se mouvoir sur d’importants degrés de mobilité articulaire. Cela va avoir un impact positif sur les articulations, vos tendons et vos muscles.  

Qu’en est-il du cartilage ? Celui-là même qui est responsable de l’arthrose. En pratiquant la brasse coulée, les articulations vont coulisser et il n’y aura aucune contrainte vu que l’on est porté par l’eau Le cartilage va être en quelques sortes poli et la nage agira alors comme une auto rééducation sur les amplitudes articulaires.


DE PLUS, Les changements de contraintes vont avoir comme action sur le cartilage de lui faire pénétrer des nutriments arrivant de tissus conjonctifs denses.


C’est pour cela que l’on pousse les patients atteints de coxarthrose à se mettre au vélo qui est un sport porté qui favorise le nombre de nutriments qui vont arriver au cartilage. Mais la brasse est encore un cran au-dessus en termes de bénéfices puisqu’elle met en jeu deux mouvements supplémentaires d’abduction et de rotation.


Seulement attention, je vous mentirais si j’écrivais que tout est bon dans la brasse. Une pathologie peut théoriquement être aggravée car le syndrome rotulien, mouvement atypique de la brasse, a pour conséquence de faire frotter la rotule. Je tiens cependant à dire que mon expérience a montré que les patients souffrant de ce syndrome se sentaient mieux après plusieurs sessions de brasse, mais en théorie le mouvement est délétère pour ce syndrome.


Et mes épaules dans tout ça ? La brasse peut-elle abimer ma ceinture scapulaire ?


Lors des mouvements du bras en crawl, la coiffe des rotateurs va être frottée et donc pourvoir entrainer une pathologie, ce qui est un phénomène assez connu des nageurs. Le mouvement de crawl n’est donc pas adapté à l’homme.

En revanche, celui de la brasse bien que paraissant plus complexe, est beaucoup plus doux pour les épaules. Le geste n’entraine pas de frottement, il est naturel (on le retrouve chez nos camarades primates lorsqu’ils escaladent d’arbre en arbre) : les articulations glissent les unes sur les autres sans détériorer de tendons ou ligaments.


Vous l’avez compris, la brasse est un super partenaire, que ce soit pour bosser son cardio ou pour travailler son dos tout en douceur.

Les bienfaits de la brasse se répercutent sur l’ensemble des articulations du corps.

Vous savez maintenant tout, vous n’avez plus qu’à « brasser » en toute tranquillité !!!!





auteur Vincent Bouyé Ostéopathe Nice



Vincent Bouyé

Vincent Bouyé est Ostéopathe D.O à Nice - Tel : 04 11 95 06 95

Accès au cabinet

Vincent Bouyé Ostéopathe, diplômé agréé 


vous reçoit sur rendez-vous du lundi au samedi de 8h00 à 20h00 au sein d’un cabinet paramédical situé au 6 Rue Pierre Dévoluy dans le centre ville de Nice. Il peut également intervenir à domicile.

Email: vincentbouye@gmail.com


 

Accès ostéopathe Nice